Le musée | Les expositions | Le patrimoine | Le musée des enfants | Espace pro.


 
Tricastin devenu romain

du 04-07-2009 au 28-05-2011

Tricastin devenu romain présente la double nature d’un peuple à l’identité forte et sa mutation vers une culture originale. Elle a été présentée de juillet 2009 à mai 2011 dans l’espace muséal situé au cœur de la ville historique, la Salle de l’Archidiacre.

Une question d’identité La région du Tricastin porte aujourd’hui encore le nom du peuple gaulois qui l’occupait avant l’arrivée des Romains. Qui était ce peuple qui a marqué de façon si profonde et durable l’histoire de son territoire ? L’exposition présente le fruit des études des chercheurs, intrigués depuis longtemps par de nombreux indices indiquant un statut particulier des Tricastini aux yeux des Romains.

Les Tricastini, des Gaulois bien et mal connus Paradoxalement, alors que les textes antiques évoquent couramment la peuplade des Tricastini, les recherches archéologiques livrent peu de traces de leur présence. L’exposition, confrontant sources antiques et enquête archéologique, fait le point sur ce que l’on sait aujourd’hui des Tricastini : l’organisation de leur terroir, leurs habitats, leur vie quotidienne, leurs coutumes…

Tricastins gallo-romains A l’époque de la conquête romaine, le territoire gaulois est réorganisé. L’empereur Auguste fonde le chef lieu de cité des Tricastini, Augusta Tricastinorum, sur le site de Saint-Paul-Trois-Châteaux. Le syncrétisme des deux civilisations s’opère : les Gaulois apprennent à vivre à la romaine en gardant des coutumes propres.

Une exposition vivante et accessible L’exposition s’adresse à tous, public averti ou simples curieux. Plusieurs dispositifs contribuent à rendre son contenu accessible et ludique. Des aquarelles illustrent de façon vivante le mode de vie des différentes époques. Un documentaire vidéo permet de comprendre la façon dont s’est opéré le mélange des deux civilisations grâce à l’interprétation d’un document unique : le cadastre B découvert à Orange. Daté de 77 ap.J.-C. mais déjà établi à partir du Ier siècle av. J.-C. par les Romains, il mentionne les Tricastini et devient l’une des clés pour saisir la transformation de leur vie quotidienne.

lieu : Salle de l'Archidiacre
Horaires : du mardi au samedi de 14h30 à 18h
Tarifs : 3 € plein tarif, gratuit moins de 16 ans




 
Rites gaulois et romains entre Rhône et Alpes mars 2015
21|03|2015 – 17|02|2017