Le musée | Les expositions | Le patrimoine | Le musée des enfants | Espace pro.


 
Rites et cultes en Tricastin

du 01-07-2011 au 25-05-2013

Rites et Cultes en Tricastin, la nouvelle exposition semi-permanente du Musée d’archéologie tricastine, présente, à travers des objets issus des fouilles de la région, les pratiques religieuses des hommes de la Préhistoire au Moyen Âge. Inaugurée le 1er juillet, elle sera présentée pendant deux ans dans l’espace muséal situé au cœur de la ville historique, la salle de l’Archidiacre.

Rites et cultes préhistoriques Dès la Préhistoire, des pratiques funéraires se manifestent. Elles sont visibles par le traitement particulier accordé au défunt, témoin de croyances variées. Entre les parures funéraires issues de l’aven des Iboussières de Malataverne, l’organisation du site des Moulins de Saint-Paul-Trois-Châteaux ou encore le tesson de céramique à décor incisé d’Espeluche, le visiteur est confronté aux mystères des époques préhistoriques. Pratiques funéraires avant l’histoire La diversité des comportements face à la mort est mise à l’honneur pour illustrer les rites protohistoriques. Durant l’Âge du bronze, les rites funéraires sont surtout caractérisés par leur expression monumentale. Les hommes enterrent leurs morts sous des tumulus, vastes monticules de terre, comme sur le site Pont-de-Pierre à Bollène. Le site de la Rouverette de Saint Restitut témoigne d’une autre pratique, celle de l’incinération. Les nécropoles antiques Durant l’Antiquité, les nécropoles sont situées en périphérie des villes : la fouille de la nécropole du Valladas à Saint-Paul-Trois-Châteaux a permis de bien connaître les pratiques funéraires antiques. Grâce aux plans, photographies et objets présentés lors de l’exposition, les mots balsamaires ou ustrinum et la religion gallo-romaine n’auront plus de secrets pour les visiteurs. Les communautés religieuses au Moyen Âge à Saint-Paul-Trois-Châteaux Dès la fin de l’Antiquité, le christianisme s’implante dans la région et les édifices de cultes se multiplient à Saint-Paul-Trois-Châteaux. Témoignage de cette dévotion, la cathédrale est présente dans les murs du musée à travers une vidéo retraçant son histoire et son architecture. Seule autre communauté religieuse admise par le pouvoir, les juifs cohabitent avec les chrétiens. La célèbre Arche sainte hébraïque, pièce maîtresse de l’exposition en est l’émouvant symbole.

Une exposition vivante et accessible L’exposition s’adresse à tous, public averti ou simples curieux. Divers dispositifs contribuant à rendre les contenus plus accessibles mettent l’accent sur la pédagogie et le côté ludique : aquarelles, maquette ou reconstitution permettront au visiteur de comprendre de façon vivante les rites et cultes quotidiens à travers les époques. Vidéo, diaporama et borne interactive sont autant de supports multimédias qui viennent compléter les explications des panneaux et cartels de l’exposition.

lieu : Archidiacre
Horaires : mardi au samedi de 14h30 à 18h
Tarifs : 3,10 €, gratuit moins de 16 ans




 
Habiter en Tricastin
01|03|2017 – 16|02|2019